Ma Tribu Sur La Tête

Recevez les conseils d'une psy

Comment résoudre rapidement un problème ?

Ne philosophons pas sur le mot « problème », je vous en supplie, prenons le comme tel… le problème étant de toute façon déjà un problème puisque sa définition renvoie à des situations… problématiques.

Le problème, donc.

Vous êtes nombreux (et j’en fais partie) à vous prendre régulièrement la tête avec des/vos problèmes. La plupart du temps, il s’agit de petits problèmes (si si, même s’il vous semble gros au moment où vous vous prenez la tête : ce n’est pas qu’il est gros mais qu’il vous prend pas mal d’espace mental).

Voici une solution pour vous en débarrasser.

A. Soit vous passez votre chemin, et vous rendez compte, sur une échelle d’importance, que ce n’est pas très grave : on s’en fou quoi !

B. Soit c’est important pour vous de le résoudre. On va suivre le titre de l’article et allons tenter de le résoudre.

1. Dans un premier temps, vous devrez définir le problème en question, aussi concrètement et précisément que possible : « mais au fait, c’est quoi mon problème ? » (Si vous bloquez à cette étape, je ne pourrais rien faire pour vous, cordialement).

2. La deuxième étape consiste à envisager autant de solutions raisonnables (faire appel à superman n’en est pas une) que possible.

3. La troisième étape est d’évaluer les avantages et la faisabilité des différentes solutions (si vous avez quand même sélectionné « faire appel à superman », bah c’est pas faisable : si ça l’est, dites le moi… ça pourrait me servir !). Tout un panel de choix se dresse face à nous. Oui, mais ils ne sont pas tous possibles !

4. Le quatrième temps consiste à vous arrêter sur l’une de ces solutions et surtout : de l’ESSAYER ! On n’oublie pas que rien ne vaut l’ex-pé-rien-ceuh !

5. Enfin, vous devrez évaluer l’efficacité de cette solution.

– Si elle a été efficace : Bravo, vous avez résolu votre problème !

– Si elle n’a pas été efficace : Vous avez gagné le droit de rejouer et de tester une autre solution…

– Et si ça ne marche vraiment pas ? C’est peut être que le sujet est trop lourd pour pouvoir y répondre seul et/ou que vous n’avez pas encore assez de distance pour pouvoir y répondre avec discernement : La présence d’un tiers (ami, conjoint, ou thérapeute) pourra vous être nécessaire.

 

admin • 15 septembre 2017


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire