Ma Tribu Sur La Tête

Recevez les conseils d'une psy

Embarquez votre meilleure amie dans vos bonnes résolutions !!!

Période de rentrée… on continue avec nos bonnes résolutions (soyons clair, dans un mois nous serons hors sujet : « Résolu-quoi ? »).

Peu importe votre bonne résolution (objectif corps de déesse, arrêt du tabac, concurrencer belle-maman en cuisine… et autres joyeusetés), embarquez quelqu’un avec vous dans votre tâche : votre mari, votre belle sœur ou encore votre meilleure amie ; ne vous laissez pas seule face à votre objectif !

Pourquoi… ?

Je ne doute pas des capacités encourageantes, motivantes et bienveillantes de la personne que vous aurez choisie… mais je suis navrée de vous décevoir, ce n’est pas cette raison qui guide ce conseil, mais une expérience de Triplette en 1898 (oui, je sais, ça date, mais ça reste vrai !).

Notre cher Triplette, en 1898 donc, mit en place une expérience qui débuta sur tout un tas de recherches concernant la facilitation sociale (le fait d’être avec un autre nous facilite). Son expérience consistait à demander à des enfants d’enrouler le plus vite possible des moulinets de canne à pêche. C’est tout ? C’est tout ! Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple, hein ? En revanche, les conditions dans lesquels il mettait les enfants étaient différentes. Pour l’instant on est sur du soft, rassurez vous (nous traiterons d’expériences réalisées sur les animaux dans de prochains articles, les psychopathes s’en lécherons les babines) ! Nous avions une condition expérimentale où l’enfant travaillait seul ; puis une autre condition expérimentale où l’enfant était accompagné d’un autre enfant, dans la même pièce, pour accomplir sa tâche.

Et alors, et alors ? Qui qui est le plus rapide, hein hein ?

Bah le second cas évidement, nous parlons de facilitation sociale, vous suivez !? Les enfants qui étaient ensemble dans la même pièce pour accomplir chacun la même tâche étaient plus rapide à accomplir cette tâche que les enfants qui accomplissaient cette même tâche mais seuls dans la pièce… ^^

La présence d’autrui a une influence sur le comportement moteur, et dans ce cas, une influence bénéfique !

Accordons nous une appartée… vous connaissez certainement les programmes de « coaching » sportifs, type TBC – Top Body Challenge ? Ce type de programme consiste a faire une suite d’exercices, via un programme donné/vendu à l’avance, tous les 2/3 jours, pendant 30 minutes (bon… c’est un truc comme ça quoi… pardonnez-moi l’ « à peu près »). Ce qui est surtout « génial » dans ce concept (si nous n’avons rien contre ça au départ, j’entends), c’est que les utilisateurs/courageuses peuvent mettre leurs photos sur Instagram ou Facebook pour montrer se la péter sur l’avant-après (passons le fait qu’en effet c’est assez incroyable, là n’étant pas le sujet, même si… bordel comment c’est possible??). Nous avons un exemple parfait de la facilitation sociale, toutes ces courageuses font partie d’un même groupe (même piéce) et s’observent, se challengent, mais surtout, se concurrencent (si, si, si !)… et ça en fait, c’est génial, bah oui… parce qu’elles sont les unes pour les autres des facilitatrices* sociales !

Bon bah… merci insta du coup… et vous savez ce qui vous reste à faire : appelez votre meilleure amie… juste pour vous donner l’occasion de lui en mettre plein la vue (et boum ! Dans les dents ma mignonne !).

Et pour celles et ceux qui ne seraient pas vraiment dans l’expérience motrice, sachez que des expériences futures à celle-ci ont pu apporter les mêmes conclusions pour ce qui est de l’expérience intellectuelle.

 

Facilitation sociale

admin • 10 septembre 2017


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire