Ma Tribu Sur La Tête

Recevez les conseils d'une psy

Youpi, c’est la rentrée !! On fait travailler son cerveau !!

Fini les vacances (… vous avez le droit de prendre une mine attristée en lisant ces mots), c’est la rentrée. Qui dit rentrée dit bonnes résolutions !!

Ne vous perdez pas. La meilleure résolution que vous pourrez prendre sera de maintenir un équilibre : mental et physique.

Bien souvent, nous pensons que les vacances furent agréables en cela qu’elles nous ont permis de reposer le mental. Faux !
Les vacances vous ont été agréables car elles ont été source d’équilibre : activités physiques (randonnée, nage, ski nautique etc.) et activités mentales (prise de conscience de l’instant présent).

La recherche a montré que la santé émotionnelle et la condition physique vont de pair. Plus exactement, les effets positifs de l’exercice physique sur le plan cardio-vasculaire peuvent également contribuer à prévenir des évolutions cérébrales dégénératives.

Félicitations donc à ceux qui auront pris comme résolution de se remettre au sport !

Mais il existe d’autres moyens pour faire travailler son cerveau… (je m’adresse au plus flemmard, dont je fais évidement partie).

Tout d’abord, pourquoi entraîner son cerveau ?

Nous remarquons que lorsque nous allons mal, nous buttons sur des schémas de pensées. Nous ruminons, ce qui nous donne l’illusion que nous avançons psychiquement sur le sujet, mais en fait, nous tournons en rond. Pourquoi ? Nous manquons de plasticité ! De souplesse, d’amplitude… on stagne !

Nous aimerions faire autrement… bah oui, mais j’aimerais aussi avoir un corps de déesse… mais sans exercices physiques je peux toujours qu’en rêver ! Pour ce qui est du cerveau c’est exactement pareil… il doit s’exercer, et cela passe par l’activité. Des exercices réguliers d’entrainements mentales dynamisants rendent l’esprit plus agile et plus alerte.
Saviez vous qu’il a été prouvé que les personnes qui conservent une activité mentale en stimulant et en entretenant leurs habiletés intellectuelles connaissent moins de perturbations de la mémoire et sont moins sujettes à la maladie d’Alzheimer ?

Je ne sais pas si nous utilisons réellement moins de 10% de notre cerveau ; quoi qu’il en soit, le cerveau possède une capacité d’évolution incroyable. Notre aptitude à apprendre est remarquable !

Il existe évidement tout un tas d’ouvrages ou cahiers d’exercices sur le sujet, je ne saurais vous en conseiller un en particulier. Vous pouvez aussi, si ça vous parle davantage, manger des popcorns (très important les popcorns) devant une émission type « testez votre intelligence » à la télévision (il faut que le cœur vous en dise, tout de même…). Mais, surtout, vous pouvez vous entraîner au quotidien, au cours d’activités tout à fait banales : vous êtes pris dans les bouchons ou dans une longue file d’attente par exemple.

Que faire ? :
Observez avec soin votre environnement en vous concentrant volontairement sur les personnes qui se trouvent autour de vous, ou les objets qui se trouvent dans votre champ de vision ;
Lorsque vous êtes dans une pièce, notez le nombre de personnes présentent, quels vêtements elles portent, quel est l’emplacement des objets, leur forme, leur couleur etc. ;
Notez par écrit tout ce que vous retirez d’un évènement auquel vous avez assisté ;
Acceptez de jouer aux dames ou aux échecs avec votre mari ou vos enfants (les jeux de société redeviennent à la mode, profitez en, ils maintiennent votre cerveau en éveil) ;
Recherchez la variété et les stimulations ;
Et n’oubliez pas que les exercices physiques vous aident également, donc on s’étire et on marche le plus souvent possible.

 

Comme je vous le disais précédemment, les vacances nous permettent de maintenir cet équilibre psyché-soma. Au delà des activités physiques que nous pouvons faire le temps d’un voyage, nous restons également beaucoup plus alerte quant à notre environnement. Face à un nouveau/beau paysage, nous notons la profondeur de cette immensité, les couleurs, les odeurs, les sons ; tous nos sens sont effervescents à ce moment là, et ce, pour chaque destination, chaque étape de notre voyage… cette attention du moment présent nous permet de le garder en mémoire.

Revenez y en visualisation de temps en temps, c’est une très bon exercice de psychologie positive.
Et puisque notre sujet est d’entraîner notre cerveau, amusez vous à reprendre en mémoire un moment de vos vacances, et de retrouver mentalement le maximum d’informations présentent à ce moment là.

Sur ce, bonne rentrée à vous… moi je file « repenser » à mes vacances !

 

apprentissagecerveaumémoirepsychologie positiverentrée

admin • 31 août 2017


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire